Allez-y Doucement

Bonjour à tous les créateurs et bienvenue sur Tisseurs d’Histoires et

de Mondes, LE blog des créateurs indépendants.

Aujourd’hui, dans la continuité des articles précédents, nous allons voir comment démarrer un univers simplement, une histoire, un ensemble de personnages, une langue inventée, etc.

Tout cela avec la formidable technique du petit-à-petit. OUI!

C’est une erreur commune quand on débute, on croit que l’on peut/doit tout créer d’un coup. Pour faire une carte de fantaisie par exemple, on croit qu’on peut inventer tous les territoires d’un coup, avec chaque relief, chaque culture, etc. Ça ne marche pas, sachez-le.

La technique du petit-à-petit permet de ne pas s’embrouiller dans la création du tout, de ne pas embrouiller le lecteur/joueur/spectateur, et de garder le fun dans la création, car c’est important ^^.

Vous allez donc mettre en place uniquement c’est qui est utile au début, ce dont vous avez besoin. L’endroit où se passe la/les première scène, les personnages qui y sont, les caractères qu’ils démontrent lors de leurs échanges. Si au début les personnages ne parlent pas politique, vous n’avez pas besoin de déterminer tout de suite leur orientation politique, vous verrez plus tard. Par contre, un personnage au caractère soupe-au-lait, ce sera une chose à déterminer immédiatement parce que cela ressortira dans ses échanges avec les autres.

Pour ceux qui se la jouent Tolkien et veulent créer une langue pour leur SF/fantaisie, comme moi d’ailleurs, c’est une technique obligatoire. Vous ne pourrez évidemment pas créer les milliers de mots d’une langue ainsi que toutes les règles grammaticales et de conjugaison d’un seul coup. Alors, c’est simple, vous attendez de mettre un dialogue dans la langue concernée et vous inventer les mots/règles nécessaires pour ce dialogue. Et vous gardez un dossier où vous classez toutes les règles/mots dans différents fichiers. On parlera du rangement dans un futur article, ce sera utile, vous verrez.

Idem pour la logique des pouvoirs. Si un perso utilise le feu au début, vous créez la logique de l’utilisation des pouvoirs élémentaires et le pourquoi du comment les persos peuvent utilisez leur pouvoirs. Par contre, si personne n’a besoin d’être guérit au début, vous inventerez la logique de régénération plus  tard ;).

Pour créer un scénario, vous pouvez commencer en inventant le méchant et pourquoi il agit, et pourquoi les héros se trouveront à tel endroit à tel moment. Pas obliger de savoir tout de suite comment les héros se retrouveront dans la trame principale, ça viendra.

Idem pour la carte, je pense que vous avez compris la logique du petit-à-petit. Si vous voulez des exemples un peu plus poussés, allez voir la vidéo éponyme sur la chaîne youtube, en lien tout en haut à gauche du blog.

Allez-y doucement et le reste viendra après. De cette façon, vous créer de manière casi-constante et c’est super agréable!

Bonne création à tous, à plus!

 

 

 

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.